THE GENIUS OF MILES DAVIS: Un 'must' pour les fans de Miles Davis

THE GENIUS OF MILES DAVIS: UNE COLLECTION DE 43-CD REGROUPANT LES 8 COFFRETS DE LUXE PARUS ENTRE 1996 ET 2007, ET HONORÉS A LEUR SORTIE DE 8 GRAMMY AWARDS

PRÉSENTÉ DANS L’ÉCRIN D’UN VÉRITABLE ÉTUI À TROMPETTE!

• Miles Davis & John Coltrane: The Complete Columbia Recordings (1955-1961)
• Miles Davis & Gil Evans: The Complete Columbia Studio Recordings (1957-1968)
• Seven Steps: The Complete Columbia Recordings Of Miles Davis (1963-1964)
• Miles Davis Quintet 1965-’68: The Complete Columbia Studio Recordings
• The Complete In A Silent Way Sessions (1968-1969)
• The Complete Bitches Brew Sessions (1969-1970)
• The Complete Jack Johnson Sessions (1970)
• The Complete On The Corner Sessions (1972-1975)

Présentés dans un étui à trompette grand format numéroté, les huit coffrets originaux sont accompagnés ici d’une réplique de l’embouchure de la trompette de Miles, d’une lithographie inédite de l’artiste, d’un t-shirt exclusif et de bien d’autres choses…

Ce coffret exceptionnel d’un poids approchant les 10 kg ne sera pas disponible dans les lieux de vente habituels.

EN VENTE EXCLUSIVEMENT sur le site GeniusOfMilesDavis.com pour la somme de $1199.00 (hors taxes, frais de douane, frais de conditionnement et de port)

En pré-commande dés maintenant pour une livraison prévue le 14 septembre 2010

En offrant la possibilité à l’auditeur de saisir toute l’étendue et la diversité de la vison musicale du trompettiste à travers ses enregistrements pour Columbia Records THE GENIUS OF MILES DAVIS se présente comme l’hommage ultime rendu au talent exceptionnel de Miles Davis. Pour la première fois se trouvent en effet réunis ici les huit coffrets de luxe parus à l’origine sous le titre générique : The Miles Davis Series. Chaque volume – sept d’entre eux possèdent une tranche en métal, accentuant la dimension de collection – explore l’une des grandes périodes créatives de l’artiste depuis 1955 (Miles Davis & John Coltrane: The Complete Columbia Recordings 1955-1961) jusqu’à 1975 (The Complete On The Corner Sessions). Chaque volume propose la musique des différents LPs originaux, avec en plus une riche sélection de plages inédites issues des sessions d’enregistrement. Ces 8 coffrets regroupant 43 CDs sont parus à l’origine entre 1996 et 2007sur le label Columbia/Legacy, et ont été honorés au total de 8 Grammy Awards.
Plusieurs de ces coffrets originaux étaient épuisés et indisponibles depuis des années. Ils sont réédités ici de façon exceptionnelle, mais ne seront disponibles que dans le cadre de l’édition limitée à 2000 pièces de ce prestigieux coffret THE GENIUS OF MILES DAVIS. Présenté dans l’écrin luxueux d’une réplique du propre étui à trompette de Miles, ce coffret est en tant que tel un objet d’art et de collection, recelant une foule de trésors : une réplique exacte de l’embouchure personnalisée de modèle « Gustat » Heim de la trompette de Miles, une lithographie inédite de l’artiste ainsi qu’un t-shirt de qualité conçu et fabriqué spécialement par la marque Trunk Ltd.
Lourd de plus de 10 kg et individuellement numéroté, THE GENIUS OF MILES DAVIS est plus qu’un coffret : une vraie malle aux trésors destinée à faire le bonheur des véritables aficionados de Miles Davis. Vous pouvez dés maintenant vous connecter sur le site GeniusOfMilesDavis.com, pour passer une pré-commande sans intermédiaire de ce coffret de prestige au prix de $1199.00. Il sera disponible à partir du 14 septembre.
[Note: THE GENIUS OF MILES DAVIS regroupe les 8 coffrets consacrés aux séances ayant donné naissance aux albums studio originaux de Miles entre 1955 et 1975. Il ne comprend pas les nombreux albums live et autres coffrets parus sur Columbia/Legacy durant cette même période ou édités par la suite comme pas exemple The Complete Live at the Plugged Nickel 1965, sorti en 1995, ou The Cellar Door Sessions 1970, réalisé en 2005.]
La signature de Miles Davis pour le label Columbia Records en 1955 est un moment clé de l’histoire du jazz. Pendant les décennies qui suivirent Miles marquera de son empreinte inimitable l’histoire de la musique, en influant profondément sur les orientations esthétiques du jazz (brouillant dans sa pratique les distinctions entre musiques populaire et d’avant-garde) et ce à “quatre ou cinq reprises” comme il en a lui-même fait la remarque avec humour. Auteur de disques importants dés la fin des années 40 et tout au long des années 50 avant son arrivée sur Columbia, Miles signera également quelques albums décisifs après son départ du label, entre 1986 et 1991, année de sa mort.
Néanmoins Columbia Records s’est imposé comme le label privilégié auquel Miles aura confié au cours de sa vie la grande majorité de ses albums les plus personnels, la plupart réalisés en compagnie de son fidèle producteur et collaborateur Teo Macero. Ces albums ont été réunis pour la première fois dans leur totalité l’an dernier dans le coffret The Complete Miles Davis Columbia Album Collection — soit au total, regroupés dans un étui fonctionnel au couvercle amovible, 52 albums simple et double (70 Cds) présentés sous la forme cartonnée de mini-LPs riches de toute l’iconographie des pochettes d’origine.
THE GENIUS OF MILES DAVIS est également le fruit d’un partenariat exceptionnel entre le Miles Davis Estate et Sony Music, engageant notamment la révision totale du website MilesDavis.com. Il peut être désormais considéré comme le premier site unifié et régulièrement mis à jour de l’artiste couvrant tous les aspects de sa vie et de sa carrière. Ce site particulièrement actif n’est pas réservé aux œuvres de l’artiste éditées par Columbia/Legacy et Sony Music, et tous les disques réalisés sur d’autres labels y trouveront bien sûr leur place. Ce site, riche d’informations historiques, biographiques mais aussi de nouvelles relevant de l’actualité, de vidéos, de produits de toutes sortes et de photographies exclusives, proposera par ailleurs des offres spéciales à un rythme quotidien et hebdomadaire.
THE GENIUS OF MILES DAVIS est le fruit de plus d’une dizaine d’années de recherches effectuées dans les archives des studios Columbia par des étudiants en jazz, des biographes et des producteurs spécialisés dans les rééditions. Chacun des coffrets parus dans le cadre de The Miles Davis Series a été accueilli avec ferveur par la critique internationale au moment de sa sortie et plus de la moitié de ces recueils prestigieux a reçu au moins un Grammy Award — certains en remportant plusieurs. Présentant les plages dans l’ordre chronologique de leurs enregistrements et non tels que Columbia/Legacy les a éditées par la suite, ces coffrets sont constitués comme suit:

Miles Davis & John Coltrane: The Complete Columbia Recordings 1955-1961: ce coffret de 6-CD (paru en 2000) a remporté deux Grammy Awards, dans les catégories Meilleur Packaging et Meilleurs textes de pochette. Il est entièrement consacré à l’évolution stylistique de ce qu’on a appelé le “premier grand quintet” de Miles, composé de John Coltrane (saxophone ténor), Red Garland (piano), Paul Chambers (contrebasse), et Philly Joe Jones (batterie) — avec les contributions importantes sur certains disques de Cannonball Adderley (saxophone alto), Bill Evans (piano), Wynton Kelly (piano), et Jimmy Cobb (batterie). Ces séances ont donné naissance aux LP originaux : ‘Round About Midnight, Milestones, Jazz Track, Kind Of Blue, Someday My Prince Will Come, Miles & Monk At Newport, Jazz At the Plaza, et apparaissent sur quelques autres.

Miles Davis & Gil Evans: The Complete Columbia Studio Recordings: coffret inaugural de la collection The Miles Davis Series, ce recueil de 6-CD (paru en 1996) a remporté trois Grammy Awards, dans les catégories Meilleur album historique, Meilleurs textes de pochette et Meilleur Packaging — performance réalisée seulement pour la seconde fois dans l’histoire des Grammy Awards. La collaboration de Miles Davis avec Gil Evans s’échelonne de1957 à 1968. Elle a donné naissance aux LPs Miles Ahead, Porgy And Bess, Sketches Of Spain, et Quiet Nights, mais le coffret offre un panorama beaucoup plus vaste de leur complicité.

Seven Steps: The Complete Columbia Recordings Of Miles Davis (1963-1964): ce coffret de 7-CD (paru en 2004) explore la lente genèse de ce que l’on appellera bientôt le “second grand quintet” de Miles Davis, avec cette extraordinaire section rythmique composée de Herbie Hancock (piano), Ron Carter (contrebasse), et Tony Williams (batterie). C’est George Coleman qui tient essentiellement ici le saxophone ténor (on le retrouve sur les LPs Seven Steps To Heaven, Quiet Nights, Miles Davis In Europe, My Funny Valentine, et Four & More). Sam Rivers le rejoindra sur l’album Miles In Tokyo et ce n’est que sur l’ultime CD Miles In Berlin que Wayne Shorter entre finalement en scène — Miles trouvant là enfin la formule idéale de son nouveau quintet de rêve.

Miles Davis Quintet 1965-’68: The Complete Columbia Studio Recordings: second volume, à l’origine, de la collection The Miles Davis Series, ce coffret de 6-CD (paru en 1998) a remporté le Grammy Award des Meilleures notes de pochette. Ce “second grand quintet” de Miles Davis réunissant Shorter, Hancock, Carter et Williams est entré dans la légende comme l’un des plus grands groupes de l’histoire du jazz. On peut en juger à travers cette musique extraordinaire constituant la matière des LPs E.S.P., Miles Smiles, Sorcerer, Nefertiti, and Miles in the Sky, ainsi que d’une partie des disques Filles De Kilimanjaro et Water Babies.

The Complete In A Silent Way Sessions: ce coffret de 3-CD (paru en 2001) ne s’intéresse qu’à la très courte période de la carrière du trompettiste allant de septembre 1968 à février1969. Mais il s’agit là d’une des périodes les plus critiques de son évolution stylistique où Miles Davis rompt peu à peu avec l’équilibre esthétique de son “second grand quintet” composé de Shorter, Hancock, Carter et Williams pour ouvrir de nouvelles perspectives. Tous ces grands musiciens sont encore présents dans ces plages enregistrées en septembre et novembre et composant la matière des LP Filles De Kilimanjaro et Water Babies. Mais au moment de la réalisation du LP In A Silent Way, c’est un tout autre paysage qui se dessine avec l’arrivée de nouveaux musiciens comme Chick Corea (piano électrique), Joe Zawinul (orgue et piano électrique), Dave Holland (basse), et plus significatif encore John McLaughlin (guitare électrique).

The Complete Bitches Brew Sessions: troisième volume, à l’origine, de la collection The Miles Davis Series, ce coffret de 4-CD (paru en 1998) a remporté le Grammy Award du Meilleur Packaging avec sa reprise de la célèbre pochette originale peinte par le regretté Mati Klarwein. Couvrant là encore moins de 6 mois dans la carrière du trompettiste – d’août 1969 (la semaine suivant le festival de Woodstock) à février 1970 – c’est un moment clé de l’histoire du jazz où Miles Davis réalise la synthèse inouïe et très personnelle des influences conjointes sur sa musique de Jimi Hendrix, Sly Stone, James Brown, Santana, Marvin Gaye, ainsi que des effets pyrotechniques de post-production initiés par les Beatles — agrégeant au fil des sessions à son nouveau quintet composé de Shorter, Corea, Holland et Jack DeJohnette (batterie), une douzaine d’autres musiciens parmi lesquels McLaughlin, Zawinul, Bennie Maupin (clarinette basse), Harvey Brooks (basse électrique), Lenny White (batterie), Don Alias (congas), etc. Le résultat est un des plus grands disques de la carrière de Miles Davis et un des enregistrements les plus influents de l’histoire du jazz et du rock post-modernes.

The Complete Jack Johnson Sessions: ce coffret de 5-CD (paru en 2003) a remporté le Grammy Award du Meilleur packaging pour une édition limitée. Les séances de Bitches Brew prirent fin le 6 février 1970. Celles constituant la matière de ce coffret débutent 12 jours plus tard et se poursuivent un peu moins de 4 mois jusqu’à juin. On notera dans ces plages le plus grand rôle accordé à McLaughlin (rejoint par le guitariste de ‘free jazz’ Sonny Sharrock), et plus globalement quelque chose de plus radical et violent dans la musique. On trouve en arrière-plan de ce disque le combat de Muhammad Ali pour le titre de champion du monde dans la catégorie des poids lourds ainsi que la figure légendaire du boxeur noir-américain des années 1900, Jack Jefferson, interprété alors par l’acteur James Earl Jones dans The Great White Hope (à la fois sur les planches des théâtres de Broadway et au cinéma). Tout cela tournait alors dans la tête de Miles Davis en ces premiers mois de 1970 — soit un an avant que Shaft n’ouvre la voie à un nouveau type de héro afro-américain.

The Complete On The Corner Sessions: ce coffret de 6-CD (paru en 2007) est le dernier volume de la collection The Miles Davis Series. Il s’intéresse aux dernières séances enregistrées par Miles pour Columbia au cours des années 70. Deux années ont passé depuis Bitches Brew : nous sommes en 1972, et l’idée même de se produire en quintet appartient désormais au passé. Miles dirige alors de larges formations influencées par le funk et le rock et inaugure le style qui sera le sien au cours des 20 années suivantes. Ces sessions enregistrées de 1972 jusqu’au milieu de 1975, ont servi de matière aux LPs On The Corner (1972), Big Fun (1974), et Get Up With It (1974), mais plus de la moitié de la musique réunie dans ce coffret était encore inédite au moment de sa parution, il y a trois ans.

Sur le t-shirt présent dans le coffret THE GENIUS OF MILES DAVIS on trouve cette phrase de Miles Davis imprimée : “I can’t play like anyone else, I can’t fight like anyone else, I can’t do ANYTHING like anyone else. All I can do is be myself.” (« Je ne joue pas comme tout le monde, je ne me bats pas comme tout le monde, je ne fais rien comme tout le monde. Tout ce que je fais c’est être moi-même ») – MILES DAVIS. Et de fait, tout au long des 43 remarquables Cds constituant ces 8 coffrets, sa musique est totalement unique – donnant à entendre toutes les nuances de sa personnalité multiple : à la fois visionnaire, turbulente, intrépide et obsédante.

milesdavis.com

facebook.com/milesdavis

legacyrecordings.com

Moyenne : 3.5 (2 votes)

Toutes les langues

  • United States
  • France